INFO

La campagne de saisie de vos indicateurs ROSP 2023 est ouverte du 17 janvier au 26 février 2024. Rendez-vous sur amelipro, rubrique "Ma convention" !

22/01/2024

Bilan Partagé de Médication

Accompagnement pharmaceutique

Patients concernés

Les patients concernés sont ceux de 65 ans et plus sous traitement au moment de l’adhésion, pour lesquels au moins cinq molécules ou principes actifs remboursés sont prescrits, pour une durée consécutive de traitement supérieure ou égale à 6 mois, durée constatée avant ou après l’adhésion au dispositif.

Si pour une même finalité thérapeutique, le traitement est modifié au cours des 6 mois, le patient demeure éligible au bilan partagé de médication.

Contexte

Plus de 9 millions de personnes âgées de plus de 65 ans sont touchées par la polypathologie et notamment les maladies chroniques.

3,9 millions d’entre eux prennent plus de 5 traitements différents.

Un médicament nouveau sur l’ordonnance majore de 12 à 18 % les effets indésirables. La iatrogénie serait responsable de 3,4 % des hospitalisations et d’environ 7 500 décès par an chez les 65 ans et +. La consommation chronique de psychotropes majore de 47 % le risque de chute chez les sujets âgés*.

  • Améliorer la prise en charge des patients âgés et les inscrire dans un parcours de santé en lien avec le pharmacien et le médecin généraliste ;
  • Réduire le risque d’iatrogénie ;
  • Améliorer l’adhésion du patient ;
  • Réduire le gaspillage de médicaments.

Facturation

Comment déclarer le BPM ?

En pratique

1er entretien –  Recueil d’information

En présence du patient (sur rendez-vous) | Durée : 30 min

Le patient apporte ses ordonnances, boîtes de médicaments et résultats d’analyses biologiques.

Le pharmacien renseigne une fiche d’informations sur le patient et des fiches d’informations sur les traitements suivis, prescrits ou non.

2e entretien –  Analyse des traitements

En l’absence du patient | Durée : 30 min

Pour chaque médicament, le pharmacien s’interroge sur plusieurs points :

  • Est-il adapté à la personne âgée ?
  • Est-il bien toléré ?
  • La surveillance est-elle adaptée ?
  • Idem pour chaque traitement suivis, prescrit ou non :
  • Y a-t-il des interactions médicamenteuses ?
  • Y a-t-il des médicaments manquants

Le pharmacien hiérarchise les modifications qu’il souhaite apporter aux traitements du patient.

Il envoie un compte rendu au médecin généraliste et le contacte par téléphone.

A noter : aucune modification ne peut être faite sans l’accord du médecin généraliste. 

3e entretien –  Conseils au patient

En présence du patient (sur rendez-vous) | Durée : 20 min

  • Le pharmacien expose au patient ses conclusions et l’avis du médecin généraliste. Il échange autour de la prise des traitements et de leur bon usage au quotidien, ou d’éventuelles adaptations, quand celles-ci sont validées par le médecin généraliste.
  • Il propose différentes aides pour améliorer l’observance (pilulier, sonnerie de rappel, forme de médicament plus adaptée…).
  • Il suggère différentes aides pour améliorer la qualité de vie du patient (activité physique et alimentation adaptées, aide à domicile, ergonomie du domicile…).

4e entretien – Suivi d’observance

En présence du patient (sur rendez-vous) | Durée : 10 min

Le pharmacien pose des questions au patient afin de savoir :

  • Ce qui a été amélioré ;
  • Ce qui peut encore être amélioré.

Années suivantes :

  • Si une modification de traitement est envisagée, alors une consultation médicale est obligatoire et de nouveaux entretiens d’analyse, de conseils et de suivi seront réalisés.
  • Si aucune modification de traitement n’est faite, alors le pharmacien réalisera 2 entretiens de suivi de l’observance par an.

 

*Publication IRDES n°204 – décembre 2014

 

Focus sur la transmission au médecin traitant :

Après avoir complété la fiche d’informations suite à l’entretien de recueil, le pharmacien l’envoie au médecin traitant, si possible via la messagerie sécurisée et l’enregistre dans le Dossier Médical Partagé (DMP).