INFO

La campagne de saisie de vos indicateurs ROSP 2023 est ouverte du 17 janvier au 26 février 2024. Rendez-vous sur amelipro, rubrique "Ma convention" !

22/01/2024

Dispensation PAXLOVID : quelques informations !

Un texte publié au Journal Officiel du 10 décembre 2022 permet aux médecins de prescrire l’antiviral PAXLOVID® dans le cadre d’une ordonnance de dispensation conditionnelle dont la durée peut aller jusqu’à 3 mois.

La délivrance de cette ordonnance est conditionnée à l’inscription sur la prescription  de la mention suivante portée par le médecin : « si test antigénique ou PCR positif sous cinq jours suivant l’apparition des premiers symptômes ».

Elle peut être remise au patient en l’absence de toute infection ou symptôme d’infection par le Sars-CoV-2, notamment à l’occasion d’une visite de suivi, en particulier si le médecin identifie un risque de difficulté d’accès à la prescription pour le patient durant la période de validité de l’ordonnance de dispensation conditionnelle. Cette période de validité, indiquée par le médecin, peut désormais aller jusqu’à 3 mois.  La prescription doit être présentée au pharmacien au maximum dans les cinq jours suivant la date d’apparition des premiers symptômes de Covid-19.

La dispensation du PAXLOVID® est conditionnée à la confirmation par le patient au pharmacien de l’absence de modification de son état de santé et de l’absence de modification de la liste de ses traitements pris. Dans le cas contraire, le patient doit consulter à nouveau un médecin.

L’ordonnance peut également conditionner la délivrance de PAXLOVID® à la réalisation et aux résultats d’analyses complémentaires comme la clairance de la créatinine.

Avant de procéder à la dispensation, le pharmacien s’assure auprès du patient de l’absence de nouvelle contre-indication ou de nouvelle co-médication et, lorsque des analyses complémentaires ont été prescrites, il compare leurs résultats au seuil indiqué par le médecin sur l’ordonnance.

Si une évolution est relevée, le pharmacien ne délivre pas le traitement et invite le patient à consulter son médecin sans délai.

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046719550