INFO

La campagne de saisie de vos indicateurs ROSP 2023 est ouverte du 17 janvier au 26 février 2024. Rendez-vous sur amelipro, rubrique "Ma convention" !

22/01/2024

Bilans de prévention – Rôle du pharmacien

La loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2023 a prévu la mise en place du « rendez-vous de prévention », annoncée par le Président de la République en 2022.

Ce nouveau temps d’échange dédié à la prévention en santé est l’occasion de faire un point « prévention » aux âges clés de la vie avec un professionnel de santé.

Les bilans de prévention sont destinés à toutes les personnes entre :

  • 18 et 25 ans ;
  • 45 et 50 ans ;
  • 60 et 65 ans ;
  • 70 et 75 ans.

Pour toutes ces tranches d’âges concernées, les Bilans Prévention seront accessibles début 2024 auprès des médecins, sages-femmes, infirmiers et pharmaciens qui souhaitent les réaliser.

Ces assurés recevront de l’Assurance Maladie au cours de l’année 2024 un courriel les invitant à prendre rendez-vous pour bénéficier de leur bilan de prévention

Les bilans de prévention sont pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Déroulé du bilan (30 à 45 minutes)

1-    Repérage des risques individuels

Il s’agit d’un échange sur certaines thématiques de prévention prioritaires telles que la vaccination, l’activité physique, la sédentarité, les habitudes alimentaires et les addictions (tabac, alcool…). Cette séquence permet l’identification de facteurs de risque du patient.

L’auto-questionnaire (renseigné en ligne par le patient en amont du bilan ou sur papier) permet de réaliser cette première partie rapidement.

La priorisation des thématiques doit être faite au cas par cas en fonction des facteurs de risques identifiés et des choix et envies de la personne. En pratique, il s’agit d’une décision partagée qui aboutit à la priorisation d’un ou deux sujets à aborder.

2-    Traitement du ou des sujets à prioriser

A cet effet, il est possible de s’appuyer sur des outils et méthodes qui suscitent et renforcent la motivation au changement d’habitudes (cf. liens utiles). Le livret d’accompagnement pour les professionnels propose un développement sur les techniques de l’entretien motivationnel et les interventions brèves.

L’objectif est d’adopter une posture bienveillante et partenariale, favorisant la confiance et les échanges pour susciter les modifications de comportements.

Si la vaccination est un sujet identifié comme prioritaire, il est possible de proposer au patient la réalisation d’une vaccination recommandée.

3-    Rédaction partagée du Plan Personnalisé de prévention (PPP)

Durant cette dernière étape, le professionnel rédige avec le patient son PPP, en y indiquant ses objectifs prioritaires en santé et les actions concrètes issues des deux premiers échanges. Ce PPP permet d’orienter le patient vers un parcours adapté (orientation vers d’autres professionnels de santé, ressources en ligne, associations…).

Ce document est ensuite intégré dans le dossier médical partagé (DMP) pour être transmis au médecin traitant.

En cas de suspicion de pathologie non suivie ou non connue, le bilan doit être suivi d’une orientation vers une consultation médicale afin de permettre l’établissement d’un diagnostic.

Modalités de facturation :

Le bilan de prévention est rémunéré à hauteur de 30 euros.

Aucun acte ne pourra être facturé par le pharmacien en sus du bilan prévention, sauf dans les situations suivantes :

  • un acte de vaccination (code acte RVA) ;
  • la remise du kit de dépistage du cancer colorectal (code acte RKD).

A noter : aucune formation complémentaire n’est obligatoire pour réaliser ces bilans de prévention. Pour les aider à conduire ces bilans, différents outils d’accompagnement sont mis à disposition des professionnels concernés.

Liens utiles :

Santé.gouv : bilans de prévention

Replay du webinaire de présentation du dispositif 

Ameli.fr pour les pharmaciens 

Livret de présentation Mon Bilan Prévention